ISCOM
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

On a testé : la nouvelle application Onvabosser, qui repense l'entretien d'embauche

Création d'entreprise

-

20/12/2017


L’application « on va bosser » veut remplacer l’entretien d’embauche par un test en conditions réelles de travail. Et s'il suffisait d'un clic ?

 

Pour s'inscrire, décrivez vos compétences

 

Le principe est simple : plutôt que de postuler via un CV et un entretien d'embauche, vous téléchargez l'application et vous répondez à un test de façon anonyme en donnant des informations sur vos compétences uniquement.

L'application vous envoie ensuite des offres qui correspondent à vos compétences.

Une fois que vous postulez, vous êtes soumis à un test avec votre employeur. Comme une pré-période d'essai, vous effectuez une mise en situation pour valider votre embauche. Un chat permet à l’employeur d’échanger avec vous sur les conditions du test opérationnel. Celui -ci peut durer entre 3 et 30 jours (rémunérés au moins à hauteur du SMIC). 

L’employeur ne connait ni le nom, ni le sexe, ni l’âge du candidat avant que celui-ci vienne passer son test. Un moyen, selon le fondateur de l'appli, de « démocratiser la rencontre RH, comme d'autres applis ont démocratisé la rencontre amoureuse en ligne ».

Une vraie solution pour l'embauche ?

 

Ce test s'adresse autant aux personnes en recherche d’emploi qui veulent prouver leurs compétences en travaillant, qu'aux recruteurs qui veulent trouver rapidement un candidat et le tester sur le terrain.

L’objectif de cette application est de repenser l'embauche : exit les cvs, lettres de motivation, offres d’emploi traditionnelles et annonces.

En effet, les employeurs ne resteraient que 30 secondes devant un Cv et seulement 7% trouvent la lettre de motivation indispensable. Ils semblent aujourd’hui plus sensibles au savoir faire et à l’expérience des candidats, ils n’ont plus le temps de s’attarder sur une candidature papier : ils ont besoin de preuves !

C’est pourquoi ce site vise aussi bien les diplômés que les non-diplômés ; encore une fois seul le savoir-faire compte. Pour les candidats, cette solution est simple et leur évite d'envoyer leur CV à des centaines de recruteurs puis de passer des multitudes d’entretiens.


L’application est très récente mais de plus en plus d’employeurs et de candidats rejoignent la communauté.

L’employeur n’a aucune démarche administrative à réaliser, tout est pris en compte par la plateforme. Tous les profils sont vérifiés. Pour les candidats, les démarches sont également facilitées, les annonces sont géolocalisées.

Alors où est le bémol ? Nous avons eu un moment d'arrêt quand l'application nous a demandé d'entrer notre RIB et de fournir des informations confidentielles comme le scan de la carte vitale. Ces informations sont nécessaires à l'application pour simplifier tout le processus d'embauche, mais beaucoup ont été rebutés par cette étape et n'ont donc pas fini la procédure.

Bref, selon nous, le concept est intéressant mais il n’y a pas encore assez de monde pour que les candidats trouvent tous chaussures à leurs pieds. De plus, du fait de son jeune âge, le site peut buguer mais la communauté est là pour qu’il s’améliore en lui disant ce qu’il ne va pas. A suivre donc ...

Plus d'informations sur le reportage France 2 ainsi que sur leur site

 

566 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Création d'entreprise

#Profil : DOUIT, la start-up lancée par nos diplômés

User profile picture

Justine BESSON

27 juillet

Création d'entreprise

Bien manger avec Megalowfood, le blog d'Ella Hagege (ISCOM 2010)

CE

Clara Errera

21 février

Création d'entreprise

Cabourg, mon amour : un festival made in ISCOM

LS

Laurine SUREAU

08 février

iscom-alumni.fr