ISCOM
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Critique littéraire du mois de Janvier par Clara Errera (ISCOM 1A)

Information générale

-

29/01/2018

Tandis que le mois de Janvier arrive à son terme, je referme l’ultime page du troisième livre qu’il m’a été donné de lire. Voici ce que j’ai pensé des quatre œuvres choisies pour mes lectures hivernales. Attention, je ne suis pas une professionnelle : il ne s’agit là que de mon propre avis.


1. Monstres Invisibles – Chuck Palahniuk

Shannon est jeune, belle, et mène une vie de mannequin apparemment idéale. Seule ombre au tableau, ses parents, devenus obsédés par la mort de leur plus jeune fils, Shane, homosexuel et mort du sida. Mais à la suite d'une balle perdue, Shannon se retrouve défigurée. Elle devient alors un monstre invisible : d'apparence horrible, elle est ignorée par les passants qui n'osent plus croiser son regard. Elle rencontre alors Brandy Alexander, qui va lui recréer une vie, et partir avec elle dans un road trip mouvementé.

Trouvé le jour de Noël chez mon bouquiniste favori, ce premier livre de l’auteur Chuck Palahniuk m’a laissé bouche bée : à la fois ambiguë, extravagante et addictive, cette œuvre est le mélange parfait de séquences décousues, de flashbacks en tout genre et de thèmes, au final, très actuels, tels que la transformation physique, l’automutilation et l’amour (fraternel, parental, amical). 

L’histoire débute sur les chapeaux de roues, puisqu’en effet, au cours des trois premiers chapitres, il est assez difficile de distinguer les personnages entre eux et les liens qui les rattachent. C'est quand elle s'éclaircit que l’histoire devient prenante. Et, alors que la notion de « road trip » se met en place, les protagonistes qu'on commençait à cerner changent soudainement de nom, d’apparence, et même parfois de sexe, déstabilisant la lecture.

Si l'on se retrouve quelque peu perdu, on ne perd jamais complètement le fil, et le twist final du roman vient conclure le récit de manière grandiose. Mais là, je n’en dirai pas plus. Sachez seulement que si vous pensez cerner l’un des « Monstres Invisibles » désigné par le titre, c’est probablement que vous avez tort. 

Pour ma part, je ne saurai dire précisément si j’ai apprécié ce roman, car j’ai eu beau m’accrocher, il m’a été difficile de rester attentive à tous les détails. Je pense donc qu’il me faudrait le relire afin d’avoir tous les éléments nécessaires à la compréhension du déroulement. Et, à ce moment peut-être, je saurai l’aimer à sa juste valeur. En effet, et je n’ai aucun doute là-dessus, il s’agit d’une réelle pépite littéraire, pour qui veut bien s’y attarder.

Ma note : 3,75/5 (pour ma première lecture, en tout cas)



2. The Mystery of the Clockwork Sparrow – Katherine Woodfine (ENG)

Left penniless when her father dies, Sophie is pleased to find a job in the millinery department of Sinclair’s, soon to be London’s largest and most glamorous department store. There, she makes friends with Billy a junior porter and beautiful Lil, who is one of the department store “manikins” by day and an aspiring actress by night.And they soon find out who the baron is together with the help of Joe. 

Just before the store is due to open, there is a daring burglary, including the theft of the priceless Clockwork Sparrow. When Sophie herself becomes a suspect, the only solution is to solve the mystery of the clockwork sparrow. Her friend's Lil and Billy help her to solve the crime.

Alors que je désirais débuter des lectures anglophones c’est sur ce livre que mes yeux se sont attardés en fouillant les étagères de la FNAC.

Ici, à la différence de l’œuvre évoquée précédemment, on retrouve une histoire très bien cousue, très bien ciselée - c’est-à-dire que chaque élément de l’histoire vient apporter une réponse au récit, et à l’enquête prenant place en son sein. Cela le rend cela, au final, assez simple à lire, car, en effet, si le roman ne se révèle pas particulièrement surprenant ou addictif, il apporte une distraction « légère », en opposition à des lectures plus studieuses.

Toutefois, l’implantation des décors couplée au côté attachant des personnages, restent les points forts de ce récit, que je ne manquerai de recommander aux amateurs d’univers londoniens et d’enquêtes espiègles

Ma note : 3,75/5



3. Les aventures de Charlotte Holmes – Brittany Cavallaro

Jamie Watson, arrière-petit-fils du Docteur Watson, ne voulait pas cette bourse pour Sherringford, un collège chic de la côte Est des Etats-Unis... Et encore moins y croiser Charlotte Holmes. L'arrière-petite-fille de Sherlock a hérité du célèbre détective non seulement son génie mais aussi son tempérament explosif. Mieux vaut, dit-on, l'admirer de loin...
Quand un étudiant meurt dans des circonstances dignes des plus terrifiantes histoires de Sherlock, Jamie et Charlotte sont les premiers accusés. Victimes d'un coup monté, ils n'ont d'autre choix que faire équipe pour mener l'enquête...

Inutile de m’égarer dans mes propos : j’ai tout particulièrement apprécié cette transposition adolescente des aventures de Sherlock Holmes et du Dr. Watson.  

L’intrigue, au début, semble simple : un personnage décède et, soudain, le monde de Charlotte Holmes et Jamie Watson manque de s’effondrer. En effet, ils sont tout deux pointés du doigt, et désignés coupables. Et c’est à ce moment que les deux protagonistes décident de s’élever face à la loi afin de mener leur propre enquête. 

Alors ils cherchent, fouillent, examinent et, parfois, se perdent, dans l'enquête et dans leur amitié – il s’agit ici d’un des points les plus développés par Brittany Cavallero. En effet, elle tisse des fils entre les personnages, pour les tendre lentement l’un vers l’autre.

Par ailleurs, j’ai développé une affection toute particulière pour les personnages qui, malgré des différences apparentes, finissent tout de même par ressembler à leurs aînés. Charlotte, téméraire, intelligente et audacieuse, ne manque pas de planquer son nez dans les recoins les plus sombres de l’enquête. Elle n’a peur de rien. Jamie, lui, reste un jeune homme très terre à terre, et, au final, très en recul. Il est présenté comme une personne à l’aspect sympathique et fidèle.

Ainsi, je recommande vivement ce roman, très frais et divertissant. 

Ma note : 4/5





  


530 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information générale

C’est l’exemple à suivre de la semaine ….

LS

Laurine SUREAU

16 mai

Information générale

Critique littéraire du mois de Mai

CE

Clara Errera

15 mai

Information générale

Un retour aux sources en plein Paris !!

PC

Pauline Cassier

09 mai

iscom-alumni.fr