ISCOM
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

#Métier du jour : Chef de projet digital

Portraits

-

07/05/2018

Le digital a bouleversé les métiers de la communication. Nous vous présentons aujourd’hui un métier essentiel dans la gestion des nouvelles interfaces digitales.


Pour se faire nous avons eu l’opportunité de pouvoir interviewer une ancienne de l’ISCOM, aujourd’hui Chef de projet digital pour la Banque populaire : Juliette Moulin. 


Elle a accepté de répondre à quelques questions et enrichir cet article.


Tout d’abord elle nous explique son choix d’exercer un métier du digital : 

« À travers mes différents voyages j’ai réalisé que peu importe l’endroit où l’on se trouve, le digital est omniprésent. J’ai récemment effectué un voyage au Sénégal et c’était impressionnant de voir le clivage entre la pauvreté du pays et une jeunesse ultra-connectée. Le digital permet d’améliorer l’expérience client et instaure une nouvelle façon de communiquer entre une marque avec ses consommateurs. Il y a donc énormément de choses à réaliser quelques soient les secteurs d’activité. C’est ce que j’aime dans ce métier, un produit ou service innovant ne le sera peut-être plus dans 1 an…il faut constamment s’adapter. »


C’est ainsi qu’aujourd’hui elle exerce un métier de chef d’orchestre : 

Un Chef de projet digital intervient et supervise la qualité d’un livrable, son coût et le délai. C’est un coordinateur qui s’assure que chaque pièce du puzzle est bien en place.


D’ailleurs Juliette Moulin nous l’a confirmé : 

« Un chef de projet doit savoir être autonome et driver un projet ; mais il doit savoir également s’appuyer sur les compétences des équipes transverses pour que le projet se concrétise. Être chef de projet digital nécessite d’avoir un esprit d’analyse, d’être créatif et il faut également ne pas avoir peur de mettre la main à la pâte. »



En effet, il est responsable de la création, de sa mise en œuvre et de la gestion de projets internet ou mobiles. 

Ainsi il est une interface entre plusieurs équipes, notamment les équipes techniques, marketing et de production.

Un bon Chef de projet digital se doit donc d’être polyvalent et de pouvoir intervenir tant sur le management que le service client et la création.


Ses missions varient mais une chose est sûre c’est un passionné de technique web et de marketing.

Parmi ses tâches on retrouve : la réalisation du cahier des charges, la validation de la ligne éditoriale, l’élaboration d’un planning et du budget. 

Son champ d’action est très large et dans ce métier il y a une dimension de conseil et de service client.

C’est également le Chef de projet digital qui évalue la faisabilité technique d’un projet et de sa pertinence en fonction de l’environnement économique, de la stratégie de l’entreprise et bien évidemment des tendances web.


En tant que Chef de projet digital il y a toujours un nouveau projet : 

« Ce que je trouve le plus intéressant dans le métier de chef de projet digital est de pouvoir travailler sur des sujets transverses. Entre la mise en place d’un plan stratégique, le pilotage du projet et de sa communication on ne s’ennuie jamais ! »

En définitive le Chef de projet digital se doit d’être toujours bien informé des nouveautés et des évolutions liées à son métier.

L’organisation, l’autonomie, la rigueur, la réactivité et les qualités relationnelles sont primordiales. De plus la maîtrise de l’anglais est un minimum : 

« Parler une autre langue que l’anglais reste toujours un + lors d’une recherche d’emploi. Mais bien maitriser l’anglais tant à l’écrit qu’à l’oral est primordial quel que soit le métier que l’on exerce. »



Pour accéder à cette profession, un Bac +5 est requis avec des expériences en communication web marketing. 

Juliette Moulin nous a raconté son parcours : 

« Suite à mon BTS Communication j’ai souhaité m’orienter et me spécialiser dans les relations presse d’où ma volonté de rejoindre le programme REP de l’ISCOM. Après un premier stage de 6 mois dans une petite agence de RP je me suis rendu compte que je n’étais pas faite pour ce métier surtout sur l’aspect prospection. Cela a été néanmoins une très bonne expérience et m’a permis d’approfondir mes compétences rédactionnelles. Lors de ma dernière année de Master 1 j’ai réalisé mon stage dans une grosse structure sur un poste de chargé de communication et de web marketing et j’ai énormément apprécié la synergie qui se dégageait. Avant de poursuivre sur un master 2 j’ai pris une année sabbatique pour réaliser un road trip en Océanie et Asie pacifique. Il faut profiter du temps que l’on a avant d’être ancré dans le monde du travail pour voyager et apprendre des autres cultures mais également sur soi-même. À mon retour j’ai poursuivi sur un master 2 E-commerce – communication digitale et marketing à l’Université Paris 12 pour acquérir de nouvelles compétences. J’ai souhaité l’effectuer en alternance dans un type de structure similaire que mon expérience précédente et ai été prise au siège de la Société Générale en tant que chargée de communauté marketing. »


Pour les plus curieux Juliette Moulin a accepté de nous partager l’exemple d’un projet dont elle a eu la charge pour la Banque populaire : 

« Ma première mission a été de créer une communauté Digitals Partners au sein du réseau et nos différents sièges. Il y a eu un gros volet communication à driver pour l’appel à candidature. Il y a une également une partie animation de la communauté via plusieurs canaux : du community management sur notre réseau social d’entreprise, organisation de digitals calls tous les 15 jours ce qui nécessite de se coordonner avec les autres services puis pour de l’événementiel avec l’organisation de 3 workshops en Juin. »


La communication bancaire est particulière et pour ceux que ça intéresserait en voici un aperçu : 

« La communication bancaire comme le marketing bancaire est très différent des autres secteurs. Premièrement les consommateurs ne sont pas attachés à leur banque comme ils peuvent l’être pour une marque qu’ils affectionnent. La communication se veut donc plus institutionnelle et d’avantage cadrée/chartée surtout dans les grands groupes. Les réseaux sociaux quant à eux permettent de mettre en place un nouveau modèle de relation clients mais également ils ouvrent la porte au social selling et de nouvelles manières de prospecter. »


Pour le mot de la fin, les conseils de Juliette Moulin pour évoluer dans le monde digital et devenir Chef de projet digital :


« Rester à l’écoute des tendances, faire une veille quotidienne et être curieux ! »


C’était le métier du jour ! Merci à Juliette Moulin pour sa participation.




625 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

#Metierdujour / Responsable communication/ Meilleurs Ouvriers de France

User profile picture

Justine BESSON

17 juillet

Portraits

#Metierdujour/ Attachée de Presse / Léa Villot-Sirieys

CE

Clara Errera

09 juillet

Portraits

#Metierdujour / Découvrez le métier de Director of Content par Max Poussier / NYC

User profile picture

Justine BESSON

19 juin